Créer mon blog M'identifier

Hésitation : déménager avec ou sans professionnel ?

Le 20 avril 2017, 15:39 dans Humeurs 0

Des amis ont déménagé il y a peu de temps et j'ai participé à ce déménagement... C'est toujours sympa (et normal) de donner un coup de main à ses proches. Mais je me suis dit que pour déménager il existait aussi des professionnels ! J'ai donc voulu comparer les deux méthodes et peser le pour et le contre de chacune... 

Déménager soi-même

Alors évidemment il vaut mieux être bien accompagnée d'amis et même d'hommes forts pour déménager (surtout si on est une petite gringalette comme moi ). N'hésitez pas à faire appel à toutes vos connaissances si vous avez beaucoup de choses à porter (copains, famille, collègue etc...). Un déménagement entre amis, c'est toujours une aventure conviviale qui permet de tisser encore plus de liens avec ses proches. Mais il faut que tout le monde soit au garde à vous et qu'une organisation soit bien définie à l'avance pour éviter de perdre du temps ou de casser des objets ! Pourquoi pas nommer une personne qui soit en charge de la logistique et de la coordination globale. 

Mais l'avantage indéniable de déménager seul, c'est le coût par rapport aux tarifs des professionnels. Vous pouvez louer un camion et compter sur les bras de vos amis. L'huile de coude n'a pas de prix ! De plus vous pourrez aller à votre rythme et même prendre plusieurs jours. 

En revanche c'est la solution la plus fatigante. Si vous avez des maux de dos, autant vous rendre utile en allant faire des sandwichs pour le ravitaillement de porteurs. 

Avec un déménageur professionnel

Faire appel à une équipe de professionnels est aussi une bonne solution dans certains cas. Par exemple pour le déménagement de machines, de pianos ou d'autres charges lourdes, les spécialistes seront habitués à ces cas de figure et auront toutes les techniques et le matériel pour porter vos biens. 

Choisir un déménageur, c'est choisir la solution du confort. Vous n'aurez pas à vous faire mal au dos ni à déranger vos proches. De plus les professionnels iront forcément plus vite à acheminer vos affaires car ils ont l'expérience de la logistique ainsi que des gestes et des postures à adopter. Si vous avez beaucoup de biens, c'est la solution que je vous conseille. 

Forcément le coût sera un peu plus élevé qu'en déménageant seul. Toutefois rien ne vous empêche de comparer des devis de camion avec chauffeur par exemple. Vous pourriez tomber sur une bonne surprise.

Pour ma part, comme je n'ai pas énormément d'affaires et beaucoup d'amis (pour le moment !) je pense que je choisirai la première solution ! 

Week-end de Pâques dans le jardin !

Le 19 avril 2017, 10:21 dans Famille 0

Ah ! Ce que j'aime les week-end de 3 jours ! Je ne sais pas pour vous, mais pour ma part, j'ai passé un week-end formidable en compagnie de ma famille, dans la maison de mes parents. Tout était réuni pour que nous passions un bon moment : le soleil, le repas délicieux concocté par ma maman, le rire des enfants et la chasse aux oeufs dans le jardin... Eh oui ! C'était Pâques ce week-end ! Autant vous dire que chez nous, les cloches n'ont pas chômé : il y avait une tonne d'oeufs en chocolat cachés dans le jardin. C'est dire si la chasse fut bonne !

Etant restée une grande enfant, j'ai bien évidemment aidé les plus petits à chercher les chocolats... Il y en avait vraiment partout ! Les enfants avaient les bras chargés de confiseries et ne savaient plus où donner de la tête ! Cela m'a rappelée les matins de Pâques que nous passions quand mes soeurs et moi étions plus jeunes. On se chamaillait souvent pour récupérer le dernier oeuf, et malgré tout, on finissait toujours par partager nos trouvailles...

Une fois la chasse aux oeufs terminée, ma plus jeune nièce, Eléa, a voulu que l'on parte toutes deux à la découverte du jardin. Elle voulait en savoir plus, connaître le nom des fleurs que mon père avait planté et vérifier s'il n'y avait pas de "petites bêbêtes" qu'elle n'aurait jamais rencontré auparavant... Nous avons donc emprunté les chaussures de jardinage de mon père et sommes parties à la découverte de la faune et de la flore. Et ce fut plutôt compliqué ! La cause ? Mon père, qui n'avait pas souhaité tondre la pelouse ni même appliquer de désherbant sur les mauvaises herbes, pour que la chasse aux oeufs soit plus compliquée ! Nous avons donc dû traverser les herbes hautes non sans mal, les tiges étant parfois plus hautes qu'Eléa ! Elle riait aux éclats, les feuilles la chatouillant, et hurlait "On est dans la jungle !" à tout va !

Une fois la "jungle" passée, nous sommes allées découvrir les fleurs plantées par mon père dans le fond du jardin. Eléa a commencé à énumérer tous les noms qu'elle connaissait et à me donner des leçons de jardinage. Comme ma soeur me l'avait confiée quelques minutes avant, c'est vraiment une adepte de la nature. Et il faut dire qu'elle s'y connait ! Elle m'a d'ailleurs avouée que plus tard, elle souhaiterait être "jardinière". Je la vois en effet très bien dans cette branche, horticultrice ou paysagiste !

Le tour des fleurs terminé, elle est partie se cacher dans les sapins, dans le fond du jardin. Mais après seulement quelques secondes, je l'ai vue revenir en courant, les yeux pleins de larmes. Elle avait fait une mauvaise rencontre... Elle m'a donc demandée d'aller vérifier ce qui se cachait dans les sapins de mon père. Et en effet, de petites bêtes s'étaient invitées sur les troncs des pins et descendaient en file indienne... Des chenilles processionnaires parfaitement organisées avaient élu domicile dans le jardin de mon père. C'est qu'il allait être content...!

Je dois bien reconnaître qu'avec son aspect hirsute et son corps recouvert de poils, cette chenille n'est pas des plus amicales. Après m'être renseignée, j'ai même découvert qu'elle était capable de projeter ses poils en l'air lorsqu'elle se sentait menacée. Ses poils, en forme de harpon, provoqueraient des réactions allergiques voire même des troubles oculaires et respiratoires chez l'homme et l'animal de compagnie. Heureusement qu'Eléa est vite partie ! Je m'en serai terriblement voulue qu'elle termine cette si belle journée par un accident si bête.

Quoi qu'il en soit, nous sommes vites reparties en direction de mon père et lui avons annoncé la "bonne" nouvelle, sans une égratignure ! Mon père est donc bon pour trouver la meilleure solution pour éradiquer ce nid de chenilles processionnaires ! J'ai lu que les mésanges étaient la solution idéale pour ce fléau ! Il va donc falloir que je créé un nichoir à mésanges pour les attirer et qu'elles fassent leur boulot ! Cela nous donnera une bonne raison, à Eléa ainsi qu'à moi, de repartir à l'aventure et de découvrir les nombreux secrets de Mère Nature !

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mon nouveau projet : voyager équitable !

Le 13 avril 2017, 10:23 dans Voyage 0

Comme je vous l'avais dit en janvier, 2017 sera pour moi une année faite de résolutions à tenir absolument ! Ayant à coeur de voyager de manière plus responsable, j'ai finalement décidé de mettre en place un projet : un voyage solidaire au Mexique !

Pour tout vous dire, la semaine dernière, l'un de mes très bons amis m'a parlée de sa dernière excursion en date : un magnifique voyage chez l'habitant à Cuba. Il en est revenu totalement bouleversé, avec une vision des choses totalement différente de ce qu'elle était avant son départ. Une expérience formidable, humaine, inestimable, pleine de rires, de sourires et de saveurs dont il est ressorti plus fort et plein d'énergie.

A la fin de son récit, j'ai réalisé que j'avais moi aussi envie d'ailleurs, de découvrir d'autres horizons, de rencontrer d'autres personnes, autrement. Je me suis donc renseignée sur Internet et j'ai découvert ce qu'était le tourisme solidaire : une formule qui permet de voyager dans des pays en voie de développement, mélangeant tourisme et soutien aux communautés locales. J'ai tout de suite pensé au Mexique et ai donc cherché un organisme qui proposait cette destination.

C'est ainsi que j'ai découvert Vision du Monde, pionnier du tourisme équitable et solidaire depuis plus de 20 ans. Ce voyagiste organise des voyages privilégiant la rencontre et l'échange avec les populations locales et contribue à l'amélioration de leurs conditions de vie grâce aux retombées économiques des voyages. Et, cerise sur le gâteau, elle propose plusieurs voyages solidaires au Mexique, à la découverte des communautés Mayas.

J'ai trouvé la formule parfaite : un voyage culturel de 15 jours à la découverte du sud du Mexique, de Mexico au Yucatan, en passant par le Chiapas. Au programme : visites d'imposants sites archéologiques inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO, des projets d'écotourisme et surtout, beaucoup de rencontres et d'échanges avec les communautés locales.

C'est un projet qui me tient vraiment à coeur, c'est pourquoi je vais tout mettre en oeuvre pour qu'il se concrétise rapidement. Des voyages sont organisés tous les mois, je devrais donc pouvoir partir cette année si les finances me le permettent ! Miky et moi allons nous serrer un peu la ceinture : moins de friandises pour elle et moins d'achats compulsifs pour moi, et je pourrai à coup sûr financer ce voyage !

J'ai hâte de vous en dire plus !

Voir la suite ≫